Retour sur expérience : design collaboratif et co-création

reve

Pour la première fois depuis la création de Paris Design Week, un collectif de huits designers s’est lancé dans l’aventure en proposant un projet co-créé et collaboratif.

Retour d’experience signé Coraline Lamour, journaliste freelance

Comment travailler ensemble? C’est la question que sont sont posé ces huit designers qui travaillent à Volumes, un espace de coworking du 19e arrondissement. Et c’est ce questionnement qui a influencé leur projet. Plus qu’un objet de design abouti, les co-créateurs ont choisi de mettre l’accent sur le processus de collaboration.
« Ce sont vraiment seize mains qui travaillent ensemble » explique Yuan Yuan, designer culinaire qui s’est prêtée à l’expérience. « Nous sommes des co-workers qui partageons un lieu de travail, un même métier mais avec nos spécificités et nos savoirs-faire propres. Nous ne voulions pas mettre en avant nos entités mais créer ensemble, ici, à Volumes » ajoute Angélique Maillard, coordinatrice du projet.

foodcamp paris I


Designers indépendants, très occupés, il leur a fallu dans un premier temps réfléchir au temps que chacun était ptêt à consacrer à leur projet mais aussi au budget. Autant de contraintes qui les ont amusé et les ont mis au défi de créer une installation en huit jours, entièrement imaginée, développée et fabriquée chez eux, sur leur lieu de travail, avec les outils à disposition.

Quand les designers passent à table

foodcamp paris I

Et parce qu’ils voulaient garder l’idée de travailler ensemble, inspiré naturellement par le lieu, l’objet qui a été retenu s’est imposé : une table. Ou plutôt six tables (rêve, sculpte, voyage, respire, vibre, protège). Pas simplement un meuble mais plutôt une représentation symbolique et utopiste de ce que les huit designers souhaitent retrouver au quotidien : « moi au travail, je voudrais me cacher sous la table; moi au travail, je voudrais mettre les pieds dans l’herbe,… ».

Pour réaliser les six tables, les talents de chacun ont été mis à l’épreuve. Quelle technique utiliser? Quel matériau? Mais Angélique raconte que ça a été également l’occasion d’explorer d’autres pistes, de s’essayer à de nouvelles choses : » le papier par exemple, je n’y connais rien. Alors pour faire la table « protège » en origami, j’aurais fait appel à un sous-traitant. » Mais ce jour là, elle s’est lancé dans l’artisanat. « On est à la fois dans la peau du concepteur et dans celle du maker. » Et si d’habitude, la prise de risque est minime, pour ce projet les designers ont pu explorer d’autres voies et profiter de l’émulation créée par le groupe.
C’est donc en écho à cet échange de compétences que l’installation s’appelle « se nourrir ». « On se nourrit des autres » explique Angélique qui affirme qu’elle ne changerait rien à la manière dont ils ont procédé pour cette première expérience.

protäge02
Les six tables, ou plutôt l’ensemble du processus créatif et collaboratif d’Angélique Maillard
( Atelier JMCA), Julien Cottier (Atelier JMCA), Aurélie Brunet ( Wakup Studio), Frédéric d’Incau, Michele Brusasca ( Figura/Sfondo), Michale Araujo et Yuan Yuan ( Yuan Yuan Design Studio ) est à découvrir sur la page: ducoworkingaucodesign.com

L’ensemble des designers résident à VOLUMES – 78 rue de Compans, 75019 PARIS.

respire03

ducoworkingaucodesign.com